L’allaitement mixte, tout ce qu’il faut savoir !

Tout ce qu’il faut savoir à propos de l’allaitement mixte | Bébé M

Définition de l’allaitement mixte

L’allaitement mixte ou encore appelé allaitement partiel consiste à alterner l’allaitement maternel au sein avec un lait artificiel ou une préparation infantile adaptée. 

L’OMS recommande un allaitement exclusif jusqu’à 6 mois dans l’intérêt du bébé et de la maman. En naturopathie, il est également conseillé d’allaiter jusqu’à 7/ 9 mois surtout en cas de prédispositions familiales aux allergies ou intolérances. 

Lorsque les conditions ne sont pas favorables à un allaitement exclusif sur une période prolongé, l’allaitement mixte peut être envisagé sur recommandation d’un professionnel de santé avisé. 

Quand peut-on démarrer l’allaitement mixte ?

Pour bien réussir un allaitement mixte, il faut que la lactation de la maman soit bien établie. En effet, la lactation répond aux principes de l’offre et de la demande, plus l’enfant tète, plus le sein est stimulé et plus le sein produit du lait. On considère que la lactation est bien établie, lorsque le volume de lait maternel atteint environ 700 à 800ml de lait par jour, ce qui correspond environ à la 4ème ou 6ème semaine d’allaitement. Il est toutefois conseillé de conserver l’allaitement exclusif au-delà de ces 2 premiers mois. Ceci permet de prolonger un lien bénéfique avec son bébé et lui permet de développer les bons réflexes de succion du sein, indispensables à son alimentation et à son développement. 

L’allaitement mixte : comment s’y prendre ?

Il est conseillé de commencer par remplacer la tétée de mi-journée par une petite collation prise à la cuillère, au biberon, au gobelet… Celui-ci pourra être donné par une personne autre que la maman : la nourrice ou encore mieux le papa ! Ce dernier sera heureux de participer au repas de son bébé !

Si ce premier repas est donné au biberon, il faudra être vigilant car le débit du lait entre le sein et la tétine est différent. On choisira ainsi un biberon adapté à l’âge du bébé avec une tétine à faible débit dont la forme imite le plus possible celle du sein maternel. 

La nourrice ou le papa expliqueront à bébé pourquoi il y a ce changement. Avec de gros câlins, de petites pauses puisque le bébé avale plus d’air, en n’oubliant pas de lui « faire son rot », tout se passera bien. 

a) L’importance de la tétine pour la bonne succion du bébé

Le bébé, habitué au sein de sa maman, peut également rejeter la tétine. Il faudra donc trouver une tétine la mieux adaptée. Dans le commerce, on trouve maintenant tout un choix de tétines qui respectent pleinement l’anatomie du bébé tout en apportant le réconfort recherché. Il y a différentes formes, différentes matières et différentes tailles.

Concernant la forme, vous aurez le choix entre les tétines physiologiques ou bien les tétines anatomiques.

Les tétines physiologiques disposent d’un bout rond aplati qui se place contre le palais rappelant la forme du sein. Elle est recommandée aux bébés allaités au sein.

Quant aux tétines anatomiques, appelées également orthodontiques, elles sont adaptées à la forme du visage du bébé afin qu’elles restent bien positionnées dans sa bouche. 

Il est recommandé de faire essayer les deux à votre bébé : il saura vite vous faire comprendre laquelle il préfère.

Concernant la matière, il en existe deux sortes, en caoutchouc ou en silicone.

Les tétines en caoutchouc sont composées de latex. Elles sont ainsi très souples et rappellent donc le mamelon maternel. Cependant, elles ont un léger goût qui peut perturber le bébé.

Les tétines en silicone n’ont, quant à elles, aucun goût ni odeur. Elles seraient également plus durables que les tétines en caoutchouc.

Concernant la taille, il faudra la choisir en fonction de l’âge de votre bébé afin de respecter la forme de son palais. 

Il est important de remplacer la tétine régulièrement, en moyenne tous les deux mois. En effet, elles vieillissent en fonction de la fréquence d’utilisation. Plus votre bébé grandit, plus il faudra la changer, puisqu’il s’amuse souvent à la mordiller, à jouer avec…

b) L’importance d’avoir un biberon adapté

Objet indispensable dans le quotidien de votre bébé, le choix du biberon doit répondre à plusieurs critères : solidité, praticité, facile à nettoyer et doit surtout être adapté à l’âge et à la force de succion de votre bébé.

La matière et sa contenance :

Sur le marché, vous trouverez soit les biberons en verre, soit les biberons en plastique. 

Les biberons en verre ont l’atout majeur d’être naturels et solides. Ils ne se rayent pas et peuvent être lavés plusieurs fois sans s’abîmer. Ils gardent également très bien la chaleur. 

Les biberons en plastique, contrairement aux biberons en verre, sont incassables et désormais sont tous sans bisphénol A. Ils sont également plus légers.

Comme pour les tétines, la contenance du biberon varie en fonction de l’âge de bébé. Elle varie de 30 ml à plus de 300 ml pour les plus grands et les plus gourmands.

Il faut également prendre en compte la forme du biberon. Il en existe plusieurs : conique, coudé, ergonomique… 

Cylindrique, le biberon classique est maniable et se lave très bien à l’aide d’un goupillon. Il est conseillé, dans un premier temps, de commencer avec cette forme de biberon.

Le biberon coudé permet de garder la tétine toujours remplie de liquide. Il régule l’entrée d’air, ce qui limite ainsi les régurgitations et coliques du nourrisson.

Le biberon ergonomique répond davantage aux besoins des bébés qui grandissent. Ils sont plus faciles à manipuler et ont généralement des poignées pour que votre bébé le prenne dans ses mains pour ainsi déguster son biberon tout seul comme un grand.

Aucun modèle n’est préférable à un autre. Il faudra le choisir en fonction de vos préférences tout en s’assurant que le biberon et la tétine soient compatibles.

c) Choisir une position confortable pour l’allaitement mixte 

La tétée dure environ 10 à 20 minutes. Il est donc important de bien s’installer avec bébé. 

Après s’être bien lavé les mains, il est conseillé de s’installer dans une chaise ou un fauteuil bas avec des accoudoirs pour être plus à l’aise. On place alors bébé au creux du bras, en position semi-assise. Il faut également que sa tête soit bien alignée avec le centre de son corps, et non tournée vers le côté. 

Pour s’assurer que l’enfant tète bien, des petites bulles doivent monter dans le biberon.

En revanche, il ne faut jamais laisser le bébé seul avec son biberon : il peut boire trop vite, s’étouffer ou bien avaler trop d’air. Il faut considérer ce moment comme un moment privilégié où l’on peut échanger des paroles, des câlins et des regards. Il est possible de laisser bébé avec son biberon uniquement lorsqu’il sera capable de tenir le biberon tout seul. Cependant, il faudra rester auprès de lui pour le surveiller.

Les difficultés souvent rencontrées

Certaines femmes rencontrent parfois des difficultés au niveau de la lactation. En effet, pour produire suffisamment de lait et continuer d’allaiter bébé, il faut stimuler la lactation en le mettant suffisamment au sein. Ainsi il faudra respecter un rythme régulier de tétées. Généralement, il est recommandé de conserver 3 tétées par 24h : le matin, le soir et une dans la nuit ou bien la journée si bébé fait ses nuits. 

La montée de lait est également un problème que peuvent rencontrer certaines femmes. Dans ce cas, les seins sont durs, tendus et douloureux. Pour éviter cela, il est recommandé d’éviter de réduire la durée des tétées, de ne pas trop boire, de ne pas dormir sur le ventre, et d’éviter d’utiliser le tire lait qui a tendance à augmenter le niveau de lactation. 

Je ne suis pas trop pour ces conseils. J’aurais détourné le problème :

« Pour les mamans qui ont des montées de lait importantes, il est conseillé en première intention de conserver l’allaitement pour que le bébé puisse en profiter au maximum. Il est également possible de tirer le lait afin que le l’allaitement mixte se mette en place progressivement. »

Quelles préparations pour alterner avec l’allaitement ?

Afin de faciliter la transition, les premiers biberons peuvent être en effet idéalement remplis de lait maternel. Il est ensuite important d’opter pour des substituts adaptés aux besoins du bon développement du bébé, à préparer avec une eau adaptée, et de suivre les recommandations d’un professionnel de santé. 

Le lait de vache est une des 1ères causes d’allergie infantile.  Dans une démarche de tolérance extrême et d’engagement durable, les préparations infantiles Bébé M sont sans lait de vache, ni lait de brebis ou lait de chèvre. 100% végétales et certifiées en agriculture biologique, la gamme Bébé M est également sans céréales à gluten, sans soja, sans huile de palme et fabriqués selon des procédés respectueux de notre environnement ou des nutriments. Bébé M permet d’assurer une transition heureuse dans un souci de respect, des bébés et de notre planète. 

Bébé M propose des préparations infantiles pour les nourrissons, à base de protéines de riz bio hydrolysées et également des préparations infantiles de céréales à partir de 4 mois, à consommer au biberon ou à la cuillère. Ces dernières permettent à bébé de découvrir de nouvelles textures et de nouvelles saveurs avec pour dernières nouveautés des céréales gourmandes et sans sucres ajoutés, à la vanille, et au cacao… 

Bébé grandit, savoir quand remplacer le biberon

Lorsque bébé grandit, aux alentours de 9 mois, la maman pourra remplacer progressivement le biberon par un gobelet ou une tasse à bec. En effet, garder la tétine peut être un risque pour bébé de développer des caries puisque le lait reste plus longtemps dans sa bouche. 

Il faut donc commencer doucement en versant de petites quantités dans le verre afin de familiariser bébé avec ce nouveau mode d’alimentation. 

Les préparations Bébé M peuvent s’utiliser aussi bien au biberon qu’au gobelet. Bébé sera alors heureux de retrouver ses préparations préférées dans son nouveau contenant.