Allergies alimentaires du bébé

Depuis quelques années, les allergies alimentaires sont en augmentation. Et celles-ci n’épargnent malheureusement pas les tout-petits. Elles se manifestent la plupart du temps par des troubles digestifs : diarrhée, constipation, coliques, vomissements ou encore une cassure de la courbe de poids. Les allergies alimentaires peuvent se manifester également par des réactions cutanées ou respiratoires.

 

Dans cet article, Bébé M va vous aider à faire le point sur les différentes allergies alimentaires possibles chez bébé et vous apportera des conseils pour y faire face.

Que faire en cas d’allergie alimentaire chez le bébé - Bébé M

      • Les différents types d’allergies alimentaires du bébé

      L’allergie au lait de vache fait partie des allergies alimentaires les plus fréquentes chez bébé. Elle se caractérise le plus souvent par des troubles digestifs et d’eczémas, appelé aussi dermatite atopique. Si bébé développe une allergie au lait de vache, il se peut qu’il y ait un risque d’allergie croisée avec d’autres protéines notamment avec celles du soja.  

      L’allergie au gluten, appelée Maladie Cœliaque est quant à elle moins courante chez les nourrissons mais serait en forte progression. Les signes d’allergie au gluten varient suivant l’individu : perte d’appétit, apathie, retard de croissance, pâleur, maux de ventre…

      L’œuf fait également parti des allergènes. L’allergie à l’œuf apparaîtra plutôt vers les 1 an de bébé contrairement aux autres allergies citées précédemment.

      Les arachides peuvent provoquer également des allergies. En effet, l’arachide est une plante au fort pouvoir allergisant dû aux protéines présentes dans la graine de la plante. A savoir qu’un tiers des allergiques à l’arachide auraient développé également une allergie associée aux fruits secs à coque (noix, noisette, amande…)

      Et pour finir, l’allergie aux poissons sont courantes. La morue, le thon et le saumon sont les espèces allergisantes les plus fréquentes.

      • Comment nourrir un bébé avec des allergies alimentaires ?

      Après avoir consulté un professionnel de santé, il sera important de toujours bien lire les étiquettes des aliments ou des médicaments, de cuisiner le plus souvent possible pour être sûr de savoir ce qu’il y a réellement dans les plats de bébés, et enfin faire toujours attention aux allergies croisées qui peuvent se développer.

      En cas d’allergie au lait de vache, le lait maternel reste l’aliment le plus adapté à bébé. Il est donc recommandé de retarder le sevrage le plus possible et de continuer d’allaiter au moins jusqu’aux 6 mois de bébé. C’est à partir de cet âge que la maman pourra proposer une alternative au lait maternel.

      Opter pour une alimentation végétale limitera les potentiels risques d’allergique. Ainsi, pour une meilleure tolérance digestive et pour que les bébés aient la possibilité de grandir sereinement, Bébé M a développé des préparations infantiles sans protéine allergisante. Les recettes sont 100% végétales et garanties sans lait de vache ni de brebis, sans soja et sans gluten.